Régions

Languedoc-Roussillon L’ordre des architectes met à l’honneur la maison individuelle

Mots clés : Architecte - Architecture - Concours d'architecture - Maison individuelle

L’agence montpelliéraine Boyer-Gibaud/Percheron/Assus est le premier lauréat du Prix d’architecture du Languedoc-Roussillon, lancé par l’ordre régional des architectes. Cette première édition avait pour thème le logement individuel contemporain. Elle a mis en concurrence quelque 90 réalisations. Un jury présidé par l’architecte catalan Octavio Mestre a sélectionné vingt finalistes et attribué trois prix et cinq mentions (voir ci-dessous).

Les projets finalistes exposés

« L’équipe lauréate a réalisé un projet magnifique, commente Octavio Mestre. Non seulement elle a su traiter intelligemment l’organisation en plan et la composition des façades, mais elle a réussi à créer une image singulière, très intéressante et très simple. Si le projet classé en deuxième position ressemble au premier, par le budget mis en jeu et la qualité des réponses, le troisième prix a récompensé une réalisation beaucoup plus modeste. Nous avons voulu montrer que même avec très peu d’argent, il était possible de faire des choses poétiquement intéressantes, qui donnent envie de tourner la tête pour les regarder lorsque l’on passe dans la rue. » Les 20 projets finalistes font l’objet d’une exposition qui circulera dans les cinq départements du Languedoc-Roussillon. Une publication sera envoyée à tous les architectes de la région ainsi qu’aux maires des communes de plus de 500 habitants. « Pour leur montrer que l’on peut faire autre chose que du pseudo-régionalisme en matière de logement individuel », souligne Marie-Josée Métivier, chargé de communication de l’ordre des architectes.

Compte tenu du succès rencontré par cette édition, le conseil de l’ordre a décidé de reconduire le prix l’an prochain.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Le palmarès

1er prix : Boyer-Gibaud/Percheron/Assus, villa V. à Castelnau-le-Lez (Hérault). 2e prix : Cusy/Maraval, maison Belvédère à Montferrier-sur-Lez (Hérault). 3e prix : Sébastien Sauvaget, maison de ville à Elne (Pyrénées-Orientales). Mentions : Le Compas dans l’œil – Priam Montzamir Isselmane, maison bois à La Salle-Prunet (Lozère) ; David Hamerman, « My first projet… the last oyster table », à Bouzigues (Hérault) ; Matte/Devaux/Rousseau, maison Mont-Saint-Clair, à Sète (Hérault) ; Philippe Pous, maison de ville Canal, à Perpignan ; Jean-Claude Ventalon, maison Saumade, à Cabrials-Aumelas (Hérault).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X