Régions

Landes FP Bois se lance dans l’aboutage du bois vert

Mots clés : Bois - Industriels du BTP

Spécialisée dans la fabrication de parquets, bardages et lambris, FP Bois est l’une des principales entreprises landaises (basée à Mimizan), et l’une des plus innovantes. Créée en 1953 par Félix Plantier, l’entreprise de fabrication de parquets a monté dès 1974 la première chaîne de vernissage de lambris en France, imposant sa marque Verniland. « Grâce à notre scierie automatique et une unité de séchage de bois dès les années 1960, nous avions équipé dans ces années-là une bonne partie des logements de Madrid avec nos parquets en pin des Landes », souligne Eric Plantier, président de FP Bois, et petit-fils du fondateur. En 1978, FP Bois lance la première gamme de lambris couleur. En 1998, le parquet fini huilé.

Nouvelle technologie

En 2008, au sein d’un pôle de compétitivité « Industries et pin maritime du futur », FB Bois expérimente une technique, encore balbutiante : l’aboutage du bois vert. Le procédé Above (aboutage bois vert) consiste à coller le bois fraîchement coupé, ce qui permet d’obtenir du bois à dimension souhaitée. Alors que l’aboutage actuel est effectué sur le bois sec, et produit 25 % de chutes, soit autant de bois séché en pure perte, l’aboutage bois vert permet d’économiser sur le séchage et le stockage dès la phase amont. « Le procédé est rendu possible par les colles sans formol développées par la société alsacienne Collano-France et qui ‘‘soudent’’ le bois encore humide, la colle se polymérise avec l’humidité du bois » explique Eric Plantier.

L’unité pilote pour laquelle FP Bois a investi 750 000 euros, ouvre de nouvelles utilisations du pin des Landes, lames de terrasses, poutres de construction et bardage de grande longueur, alors que le standard du sciage est de 2 m actuellement. Verniland est le leader mondial du lambris haut de gamme, qu’il développe à l’export pour le marché japonais, demandeur de produits au design recherché. L’entreprise réalise 20 % de son chiffre d’affaires à l’export (chiffre d’affaires 2007 : 27 millions d’euros), et la quasi-totalité de ses produits sont destinés au négoce. Après le rachat dans les années 1990 des établissements Ducourneau (parquets et lambris), FP Bois (210 salariés) produit 2,5 millions de m2 de lambris et parquets l’an. « La moitié est destinée au vernissage, avec 7 gammes de 16 couleurs chacune, l’autre part en lambris et parquets bruts auprès de 2 000 clients du négoce », précise Frédéric Doucet, directeur commercial.

Vernis sans solvant

En 2008, FP Bois a investi 1,1 million dans une vernisseuse pour lambris, qui applique le vernis à l’eau, sans solvant ni formaldéhydes. Le système d’empilage et dépilage réduit la pénibilité du travail pour les opérateurs. Au total, Eric Plantier a lancé 6 millions d’euros d’investissements répartis d’ici à 2010 dans les outils de production (ligne de sciage, de vernissage) et la participation aux programmes de recherche. La capacité de production annuelle passera ainsi de 70 000 à 100 000 m2. Le président annonce un chiffre d’affaires de 28 millions pour 2008. Et vient de mettre sur le marché une gamme de parquet « clic » en pin des Landes.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X