Régions Bordeaux

Laissons entrer le soleil dans le quartier Bastide Niel

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Gares, aéroports - Gestion immobilière - Logement social - Transport maritime

300 M€ Montant de travaux dans les logements sociaux girondins qui ne seraient plus engagés à cause de la baisse des loyers.

80 M€ Coût des opérations d’aménagement du port de La Rochelle entre 2019 et 2025.Source : Port Atlantique La Rochelle.

3 ans Durée des travaux du quartier de la gare Matabiau, à Toulouse, qui démarreront le 2 novembre.

La ville du futur se dessine sur la rive droite de la Garonne, dans le prolongement de la ZAC Cœur de Bastide, sur une ancienne friche industrielle et militaire. La ZAC Bastide Niel, créée par Bordeaux Métropole en juillet 2009, a connu un coup d’accélérateur cette année avec l’acquisition des terrains métropolitains par la SAS Bastide Niel (composée de BMA, Domofrance et Aquitanis), mais aussi l’engagement dans l’Ecocité (1) et la signature de la charte Ecoquartier. Déjà, une dizaine de projets prévus dans ce périmètre de 35 ha au niveau du quai de Queyries sont en train de se concrétiser. Ici, l’architecte- urbaniste néerlandais Winy Maas (MVRVD) met l’accent sur une architecture alambiquée étudiée pour favoriser apport de lumière et intimité et développe une nouvelle approche de la densité.

Un cheminement inspiré du centre historique. La forme biseautée des projets est liée aux coupes nécessaires pour assurer au moins deux heures quotidiennes d’ensoleillement sur chaque façade en plein hiver. « Lorsque deux îlots sont côte à côte, nous tirons un angle de 45° à partir de l’îlot de gauche pour aller couper le bâtiment voisin en suivant cet angle », explique Nils Christa, architecte chez MVRDV. Une coupe supplémentaire, plus drastique, est ensuite réalisée afin de maximiser l’apport en soleil le 21 décembre, pire journée de l’année en terme de luminosité. L’agence applique désormais cette règle, créée pour Bastide Niel, à d’autres projets.

En lien avec cette méthode, et contrairement au parti pris dans les quartiers en construction de Bordeaux, la hauteur ne fera pas partie de l’ADN de Bastide Niel. « Nous partons sur du R + 4 en moyenne, et rarement plus que R + 5 », précise Nils Christa. Afin de créer un quartier intime, la hauteur ne sera tolérée que si les bâtiments sont suffisamment distants les uns des autres, quai de Queyries notamment. Et encore, une tour actuellement à l’étude est sur le point d’être rejetée. « Le but est de créer à une intimité tout en générant de la densité grâce à une mixité de fonctions », assure l’architecte. Le programme global comprend une surface de plancher de 238 510 m2 de logements pour 27 000 m2 de bureaux, 13 500 m2 d’activités de production, 22 500 m2 de commerces et 53 990 m2 d’équipements.

Tout en développant une ZAC moderne à contre-pied du centre historique, MVRVD cherche à y raccrocher Bastide Niel par l’utilisation des matériaux minéraux aux tons clairs (pierre naturelle, brique, tuile, béton, ardoise, verre… ) et la création de petites rues (6 m de large), afin d’évoquer le tissu urbain de la ville. Certains bâtiments en pierre existants seront par ailleurs réhabilités ou revisités par les promoteurs. « Nous voulons réussir à réaliser un quartier de centre-ville, explique Nils Christa. Et pour cela, celui-ci doit être connecté grâce aux transports publics, à la mixité, à l’espace public intime créé par les petites voies et les points de rencontre et à la réduction de la part modale de la voiture. Notre valeur ajoutée, par rapport à Bordeaux-centre, est l’apport en lumière et les espaces verts. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X