L'essentiel

Label « Éco-artisans » Un lancement plein de promesses

La Capeb a officialisé la création de sa marque fédératrice lors de son assemblée générale à Perpignan début avril.

C’est dans une certaine euphorie que s’est conclue l’assemblée générale de la Capeb, qui s’est tenue les 3 et 4 avril à Perpignan. La dernière demi-journée aura été le point d’orgue de l’évènement, puisque consacrée exclusivement à la présentation du label « Éco-artisan ». Annoncé depuis près d’un an, relancé à l’occasion du dernier salon Batimat, destiné à tous les corps de métiers du bâtiment, il constitue la réponse du syndicat aux objectifs du Grenelle de l’Environnement en matière de performance énergétique des bâtiments. En point de mire, la rénovation de 31 millions de bâtiments anciens dont il conviendra de réduire la surconsommation énergétique. Au vu de l’énormité d’une telle tâche, la mise en œuvre du label, qui constitue un pas vers une « approche globale », vise à mettre les entreprises en ordre de bataille.

Trois engagements

Les futurs récipiendaires du label devront respecter une charte reposant sur trois engagements : fournir au client une évaluation thermique de son logement ; pouvoir faire des prescriptions globales à même d’améliorer sa performance énergétique ; réaliser les travaux correspondants et en garantir la...

Vous lisez un article de la revue Journal du chauffage n° 151 du 01/05/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X