Régions Strasbourg

La ZAC Deux-Rives distribue ses premiers lots

Le nouveau visage des friches portuaires de Strasbourg commence à se dessiner. Dans la ZAC Deux-Rives qui les contient, cinq premiers programmes d’un total de près de 60 000 m2 connaissent leurs maîtres d’ouvrage. Début décembre, la Ville et la société publique locale (SPL) aménageuse Deux-Rives ont dévoilé le lauréat de la consultation principale en taille : Kaufman & Broad et le régional Stradim développeront 35 000 m2 sur le site Starlette, comprenant 200 logements (un tiers de locatif social), 12 000 à 20 000 m2 de bureaux, ainsi qu’une crèche et un restaurant.

Trois agences d’architectes – Dominique Coulon & Associés à Strasbourg, HHF à Bâle et Tatiana Bilbao Estudio à Mexico et Bâle – conjugueront leurs styles respectifs « pour créer un petit morceau de ville, sans façade principale ni bâtiment monolithique, dessinant une skyline offrant les vues sur la ville et l’eau », décrit Dominique Coulon. Le permis sera déposé mi-2018, dans l’objectif de démarrer un an après les travaux d’environ 50 M€ HT.

Donner de la verticalité. En solo, Stradim construira, d’ici à la mi-2020, 41 autres logements conçus par le tandem Coulon-HHF, sur une parcelle comprenant 44 logements sociaux d’Habitation Moderne et Habitat de l’Ill (architectes Naos et Rouby-Hemmerlé-Brigand). Ces projets-là prennent pied dans le secteur Citadelle qui sera structuré par « Emergence » : ce nom désigne la tour de 57 m pour 73 logements du promoteur régional SAS 3B, opération de 10,1 M€ HT, dont les travaux devraient démarrer en avril 2019 et s’achever deux ans plus tard. Les agences KCAP et Oslo Architectes conçoivent les 18 étages en quatre strates précédées d’un socle habité. « Le pignon donnera au projet sa verticalité. Celle-ci sera renforcée par l’augmentation des ouvertures au fur et à mesure qu’on s’élève, et par le dégradé de couleur des façades », explique Josselin Lutz, architecte associé d’Oslo.

Toujours à Citadelle, Nouveau Logis de l’Est (groupe SNI) développera 88 logements sociaux et intermédiaires, avec une maîtrise d’œuvre franco-allemande entre DeA et Kuhn & Lehmann. Il en déposera le permis à la mi-2018. Son confrère Domial livrera 100 appartements fin 2020. Et la SPL lancera au premier trimestre un appel à projets pour 33 000 m2 d’habitat et de tertiaire dans l’ancienne Cour des douanes.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X