Architecture et urbanisme matériau

La terre crue revêt un hôtel

Sur la route à quatre voies qui mène à l’aéroport de Dakar (Sénégal), le premier hôtel de la chaîne « Onomo International » a l’allure d’un bâtiment introverti. Mais, au-delà de l’effet de massivité, son épaisse façade en briques de terre crue, séchée et comprimée, joue le rôle d’isolant thermo-acoustique. « Je souhaitais donner une impression de bloc extérieur qui crée une surprise, sitôt le seuil franchi, grâce à la fluidité des circulations et à la luminosité des patios intérieurs », explique l’architecte parisien Arnaud Goujon. A l’intérieur de l’enceinte, le plan déploie deux ailes de part et d’autre d’un hall en double hauteur, transposition de la place de village africaine. Faisant tout à la fois office d’accueil, de salle de restaurant et de « business corner », ce centre névralgique répond aux attentes du maître d’ouvrage qui souhaite créer une offre hôtelière d’entrée de gamme, inexistante aujourd’hui en Afrique. Après Dakar, viendront Abidjan (Côte d’Ivoire), Bamako (Mali) et N’Djamena (Tchad). Avec des nuitées à 50 euros, le concept se veut écologique, économique et… culturel. Ecologique par le recours aux matériaux locaux, la création d’un système d’assainissement autonome et l’emploi de panneaux solaires. Un exercice vertueux, puisque les cibles HQE n’existent pas au Sénégal. Economique, avec une construction à 900 euros HT/m 2 qui suit un plan rationalisé sur deux niveaux, avec des circulations périphériques éclairées de pavés de verre pour 107 chambres de 16 m 2 avec balcon. Culturel enfin : la décoration intérieure est de la styliste Aissa Dione. Une fresque du sculpteur Mauro Patroni orne le sas d’entrée et la photographie est mise à l’honneur par le biais d’expositions temporaires. La première, signée Boubacar Mandenory, raconte ainsi l’histoire du chantier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : African Hotel Development/Onomo International. Maîtrise d’œuvre : Arnaud Goujon Architectes. Maître d’œuvre d’exécution : SCO, Afrique de l’Ouest. BET : RH Consult (structure), Sipec (climatisation, plomberie, ventilation), J.-L. Lefèvre (électricité), Tohier (économiste). Entreprise générale : Générale d’Entreprise (gros œuvre et second œuvre), Générale de préfabrication et de logistique (mur en terre), SGE (plomberie, climatisation), SEEE (électricité). Surface : 4 064 m 2 . Coût des travaux : 3,44 millions d’euros HT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X