Entretien TOULOUSE (Haute-Garonne)

La tensiométrie favorise la transplantation des jeunes arbres

Le pilotage de l’arrosage des sujets nouvellement plantés par la méthode tensiométrique assure leur reprise dans des conditions optimales.

Cette méthode de suivi renforce également le dialogue entre les acteurs de l’aménagement.

Le suivi des arbres récemment implantés au cœur de l’écoquartier de la Cartoucherie à Toulouse, en phase d’aménagement, fait l’objet d’une démarche spécifique pour favoriser la meilleure reprise possible. Deux hectares d’espaces végétalisés et de promenades plantées y font figure d’axes structurants, au sein desquels près de 250 arbres seront à terme installés. La technique s’appuie sur un pilotage minutieux de l’arrosage des jeunes plantations par le biais de la tensiométrie. En effet, outre la préparation d’un substrat adapté et une mise en œuvre de la plantation dans les règles de l’art, l’arrosage constitue un élément clé pour assurer le succès de ce type de projet. Car, dans la phase de transplantation – de la pépinière au chantier -, l’arbre perd une partie de son système racinaire, et toute période de sécheresse impacte son futur développement. Le suivi par tensiométrie a été mis au point par Abdelkader Bensaoud, ingénieur du bureau d’études Hydrasol, au début des années 1990. Il consiste à mesurer le potentiel hydrique afin d’apprécier l’humidité du sol et la disponibilité de l’eau présente dans le substrat et à installer des sondes dans la motte et à proximité pour apprécier la progression des...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 409 du 16/05/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X