Enjeux Entreprises

La SGP crée un observatoire des PME du Grand Paris Express

Mots clés : PME - Politique des transports

Le 1er février, Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris (SGP), installera l’observatoire des PME du Grand Paris Express, en lien avec les chambres consulaires, les syndicats patronaux et les organisations professionnelles du BTP. Il suivra en temps réel le respect de la part de 20 % de travaux réservés aux PME (en cotraitance ou sous-traitance) que la SGP recommande dans ses marchés. Autre mission : animer le réseau des PME franciliennes et les informer sur les marchés du Grand Paris Express.

Quatorze gares démarrées avant l’été. La mise en place de cet observatoire accompagne la montée en puissance des travaux sur la ligne 15 sud (Pont de Sèvres à Noisy-Champs). Avant l’été, la construction de 14 des 16 gares de ce tronçon de 33 km aura été lancée. Préalablement, la SGP notifiera les cinq derniers marchés de génie civil (sur huit au total) avant d’attribuer à la fin 2017 les deux premiers lots de la ligne 16 (Saint- Denis Pleyel à Noisy-Champs).

Le déploiement des chantiers se traduira aussi par la signature des premières conventions de clauses d’insertion. « La SGP réserve 5 % d’heures d’insertion dans tous ses marchés », rappelle Philippe Yvin. Elles seront conclues avec les établissements publics territoriaux (EPT) de la métropole. Pour chaque lot de génie civil, un interlocuteur sera désigné dans les EPT, ce qui devrait faciliter, espère Philippe Yvin, la mise en œuvre des clauses d’insertion par les entreprises.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X