Régions Franche-Comté

La SEM SedD élargit son terrain de jeu

Mots clés : Economie mixte - Etat et collectivités locales

Confrontée à la baisse de son activité dans ses territoires de la Haute-Saône et du Jura, la Société comtoise d’aménagement et de développement (Socad) s’adosse à la solide société d’économie mixte (SEM) voisine du Doubs, la Société d’équipement du Doubs (SedD). Celle-ci va procéder à la fusion- absorption, avec reprise des 12 salariés. La décision des conseils d’administration, votée en juin, doit être entérinée en assemblées générales en novembre.

Référent de l’économie mixte. La SedD, qui conduit des opérations pour environ 50 millions d’euros par an, saisit ainsi l’opportunité d’élargir son champ d’intervention à deux des trois autres départements de l’ex-Franche-Comté, ce qui justifiera son prochain changement de nom. Elle partage cette ambition avec les autres entreprises publiques locales (EPL) doubistes qui forment le « Groupe 25 » : la société publique locale Territoire 25 et les SEM patrimoniales Aktya et PMIE. « Sur notre territoire à présent élargi, nous nous positionnons comme le référent de l’économie mixte dans toutes ses missions principales : aménagement, construction, opérations propres de promotion immobilière, montages complexes, gestion d’immobilier d’entreprise », confirme Bernard Bletton, directeur de l’ensemble d’EPL.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X