Régions Flamanville

La sécurité du chantier EPR en question

Le procureur de la République de Cherbourg, Eric Bouillard, a confirmé avoir été saisi par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) d’un problème de sous-déclaration d’accidents du travail sur le chantier de l’EPR, à Flamanville (Manche). Une enquête est en cours. Dans un procès-verbal daté du 6 juin, l’ASN recense 38 accidents en 2010 n’ayant fait l’objet d’aucune déclaration. L’ASN met en avant la responsabilité des employeurs, dont Bouygues Construction. L’opérateur de génie civil « récuse fermement » ces accusations et invoque « des initiatives malencontreuses du personnel de l’infirmerie ». Depuis le début de l’année, deux hommes ont effectué une chute mortelle à Flamanville. Le chantier de l’EPR, qui accuse un retard de deux ans, devrait atteindre le coût record de 5 milliards d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X