Actualité

La sécurité des universités en question

L’Observatoire national de la sécurité des établissements scolaires et d’enseignement supérieur, présidé par Jean-Marie Schléret, vient de rendre public son rapport annuel. Un rapport qui révèle que « 30 % des établissements ne sont pas visités dans les délais réglementaires par les commissions de sécurité incendie » et, parmi ceux qui le sont, « 11 % reçoivent un avis défavorable ». Les anomalies concernent essentiellement les équipements électriques et les issues de secours. Par contre, l’amiante ne concernerait que 2,4 % seulement des surfaces étudiées par cet observatoire. Les services de Claude Allègre, ministre de l’Education nationale, estiment à au moins 4 milliards de francs les sommes nécessaires pour mettre en conformité les universités de l’Hexagone.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X