Régions Toulouse

La rigueur environnementale s’exporte

L’agence Cardete et Huet, l’un des quinze plus gros cabinets d’architectes de France, se développe à l’export. Tout en gardant un pied fermement ancré en métropole avec le stade de Lens, celui du Mans, récemment livré, et le futur Institut universitaire du cancer en cours de chantier sur le Cancéropôle toulousain, avec Jean-Paul Viguier.

« Nous avons commencé à exister avec la loi sur l’architecture de 1977 qui nous a donné accès aux concours », se souvient Gérard Huet, fondateur, avec Francis Cardete, d’Arca (Atelier recherche et coordination architecturale) en 1976. Un groupement « très années 1968 dans le concept, c’est-à-dire ouvert aux compétences externes, notamment liées aux exigences industrielles, et qui ne s’est pas arcbouté sur une culture architecturale issue des Beaux-Arts », précise Gérard Huet. Très vite reconnue sur la place toulousaine, l’agence signe dans les années 1970 et 1980 les locaux de l’Inra, puis une série d’usines d’Airbus, dont récemment l’atelier du fameux A 380. Elle compte également parmi ses clients l’aéroport toulousain, pour lequel elle a réalisé plusieurs extensions, notamment le remarquable hall D, livré l’an dernier. En 1993, en pleine crise économique, l’agence Arca éclate et se recentre autour des deux architectes : Cardete et Huet, qui fondent l’agence éponyme.
Actuellement, elle emploie une soixantaine de collaborateurs et enregistre un chiffre d’affaires de 8,5 millions d’euros pour la holding, qui regroupe trois structures : C & H Toulouse, C & H Marseille et le bureau d’études Sedd à Rabat. « L’agence marseillaise couvre depuis trois ans tout le Sud-Est. Elle a réalisé des usines [Eurocopter], des locaux tertiaires et industriels et engagé plusieurs programmes mixtes à Marseille et Nice », précise Francis Cardete.

Mayotte et le Maroc

A l’export, l’agence expérimente de nouvelles compétences : « Nous finissons l’extension-restructuration de l’hôpital de Mayotte. C’est une aventure en soi, qui nous a contraint de détacher sur place l’un de nos collaborateurs pendant cinq ans. » Au Maroc, Cardete & Huet a embarqué le bureau d’études britannique BDSP, qui travaille avec Richard Rogers, dans un vaste programme d’urbanisme : la construction de deux extensions de ville (300 et 700 ha) pour l’office shérifien des phosphates entre Casablanca et Marrakech. Le secret de leur réussite : « Nous allons amener des solutions économes en énergie et en eau. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X