L'essentiel

La rénovation énergétique en pratique

Axe majeur des prochaines années, la rénovation énergétique des bâtiments reste un défi à relever pour tous les professionnels.

1 Comment relever le défi?

La machine de la rénovation des bâtiments pour améliorer leurs performances énergétiques est lancée. Philippe Pelletier, président du Comop bâtiments existants et encore lors du Grenelle, président de l’Agence nationale de l’habitat (Anah), pense que trois conditions minimum doivent être réunies pour parvenir à bonne destination: «sécuriser le client, une information claire et un accès à des financements adéquats». Et ce sont les dispositions législatives issues du Grenelle qui apporteront les réponses. La loi va donc faire en sorte «que les règles d’urbanismes qui empêchent aujourd’hui, permettent demain», explique-t-il. Il s’agit en effet de les assouplir pour intégrer plus facilement les solutions d’efficacité énergétique.

Autre principe acquis lors du Grenelle: une incitation aux travaux plutôt qu’une obligation, qui aurait d’ailleurs pris la filière de court. Nombreux sont ceux qui admettent qu’effectivement le marché existe, mais que l’offre n’est pas prête. Dans un sens, la tendance au renchérissement des énergies incite à trouver des solutions d’équipement réduisant les consommations. Dans un autre, traiter le bâti est souvent un préalable pour des résultats optimums avec des investissements souvent plus importants.

Quelles sont donc les priorités? Les réponses des professionnels oscillent. Beaucoup poussent à une solution globale.

La rénovation sera-t-elle l’occasion de passer, enfin, à l’ère d’une filière bâtiment industrialisée? C’est ce que croit Alain Maugard, président du Comop bâtiments neufs et nouveau directeur de la section risque, sécurité et sûreté du Conseil de l’Environnement et du développement durable. De son point de vue, aucune filière ne va pouvoir échapper au plafond des 50 kWh/m².an en énergie primaire. Ce sont alors les règles de l’art qui doivent être adaptées mais aussi la formation professionnelle. Or, l’effort d’acquisition des compétences a été largement sous-estimé. Pour Jean-Marie Carton, président de l’Una CPC-Capeb, la mutation des entreprises artisanales doit leur permettre d’être capables de dégager les priorités. Surtout, une concertation des acteurs en amont est très attendue. Et pour des structures fortement indépendantes, c’est une petite révolution qu’il faut opérer.

Du côté de la demande, la confiance nécessaire à la prise de décision des donneurs d’ordre (il y a en France 31 millions de logements existants) doit être fondée par l’assurance d’obtenir un résultat d’efficacité énergétique. Une garantie que le Gouvernement envisage comme un changement pour la rénovation, équivalent à celui de la garantie décennale pour le neuf à son époque. D’où la refonte du DPE qui devrait être profondément adapté aux différents types de bâti auxquels il doit s’appliquer.

Quant au cœur de l’affaire, le financement, tous les espoirs ou exigences convergent sur les 3 volets du Grenelle.

2 Des réalisations donnent l’exemple

Pour la rénovation de ses locaux à Tours, le Groupement économique sanitaire électricité et chauffage (Gesec) a installé une Pac air/eau à débit d’air variable, une CTA double flux, des panneaux photovoltaïques en façade, un éclairage basse consommation, etc. Résultat attendu: classe A en consommation 47,7 kWh/m².an et en émission de gaz à effet de serre 2 kg eqCO2/m².an (voir le JDC numéro 154, page 38).

La filiale dédiée à l’amélioration de l’habitat du groupe Geoxia, Phénix Évolution, a adapté son logiciel «Odmir 4» à la rénovation. Cas expérimental: maison individuelle début des années 70, plain pied, 85 m², consommation de 287 kWh/m².an (étiquette E) et 24 kg eqCO2/m².an (étiquette D).

Objectif: passer à l’étiquette B en consommation et A pour les gaz à...

Vous lisez un article de la revue Journal du chauffage n° 156 du 01/11/2008
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X