Aménagement

« La part des matériaux biosourcés progresse dans les combles »

Mots clés : Démarche environnementale - Distribution

Maxime Benezet est président de la SAS Arboga, un négoce de matériaux écologiques pour le bâtiment créé en 1989, et implanté à Carmasac, à l’est de Bordeaux, en Gironde.

Quelle est la place des isolants biosourcés dans les combles ?

D’une façon générale, le marché des produits biosourcés a récemment progressé, notamment grâce aux marchés publics qui, entre autres avec la loi de transition énergétique (JO du 18 août 2015), doivent réaliser une partie du bâti en matériaux décarbonés. Pour les combles perdus, l’offre est constituée de produits en vrac à souffler, comme la laine de chanvre ou la ouate de cellulose. Pour un projet de combles aménagés, on utilise des panneaux ou des rouleaux, avec une association de chanvre, de lin et de coton, mais aussi de la laine de bois, de coton recyclé, voire de laine de mouton, associée à une fibre de bois de haute densité. Associer l’isolation entre chevrons avec un isolant de toiture de type sar-king en fibre de bois, jouant le rôle de pare-pluie et pare-vent, évite aussi tout risque de pont thermique.

Quels sont les atouts de ces produits ? ...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 427 du 18/01/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X