Autres PAYS DE LA LOIRE et CENTRE-VAL DE LOIRE

La nouvelle Renaissance de la Loire, entre nature et culture

Mots clés : Conservation du patrimoine - Manifestations culturelles

Les riverains du paysage culturel inscrit au patrimoine mondial réapprennent à composer avec un fleuve indompté.

Pour les aider, la Mission Val de Loire diffuse « L’attitude ligérienne », qui engendre un projet urbain d’envergure à Tours.

La toue accoste sur l’île aux castors. En prélude à la biennale Nature & Paysage qui se déroulait les 16 et 17 mars sur le thème de l’eau, l’association Observatoire Loire conviait ses passagers à découvrir les dynamiques fluviales perceptibles à l’est de Blois. « Alors que la végétation spontanée, y compris les plantes envahissantes, profite des niveaux d’étiage de plus en plus bas, le déboisement en cours à l’amont de l’île vise à remobiliser le transport sédimentaire et à ramener le sable dans le lit du fleuve », commente Béatrice Amossé, coordinatrice de l’observatoire et professeure d’écologie à l’École de la nature et du paysage de Blois. « Les prévisions les plus optimistes anticipent une baisse moyenne de 40 % des niveaux d’étiage d’ici à 2050 », abonde Jean-Pierre Berton, guide de la promenade et professeur émérite en ingénierie des milieux aquatiques et des corridors fluviaux (Imacof) à l’université de Tours. Au retour de la traversée, Jean-Pierre Bessonie, président de l’Observatoire Loire, désigne les piles de l’ancien barrage et mesure le chemin parcouru : « Ici commençait un plan d’eau de 5 km de long, destiné à alimenter un port de motonautisme. Au nom de la civilisation des loisirs, tout le monde célébrait le Las Vegas français, dans les années 1970. Finalement, les poissons migrateurs l’ont emporté sur les skis nautiques », respire le président de l’association qui a ramené les navires des anciens mariniers – les toues – dans le paysage ligérien. Après la promenade, les visiteurs ont approfondi leur compréhension du site dans l’ancien équipement nautique reconverti en maison de Loire par l’asso ciation :...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 408 du 09/04/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X