Actu

La Nagakin Capsule Tower menacée de démolition

Encore un objet de passion pour les architectes qui risque fort de passer de vie à trépas : la Nagakin Capsule Tower, de Kisho Kurokawa, édifiée en 1972 à Shimbashi, quartier d’affaires de Tokyo. Un rêve d’architecte, pensez donc : 144 capsules préfabriquées dans une usine de containers maritimes et regroupées ensuite autour de deux cages d’ascenseur au rythme de cinq à huit par jour. Un mois pour ériger ce manifeste : combien de jeunes architectes ont-ils imaginé, depuis, empiler des containers ?

Kurokawa a constitué l’une des figures de proue du mouvement Métaboliste, avec Kenzo Tange et Arata Isozaki, et a été très tôt publié un peu partout dans le monde. En France, Kurokawa apparaît dès septembre 1968, dans un numéro de L’Architecture d’aujourd’hui(n° 139) et un dossier « Tendances », qui rassemblait les travaux de Venturi, Price, Parent/Virilio, Soleri, Safdie, Bruce Goff, Gregotti, Kurokawa, Tange, Bofill, Archigram et Utopie. Au terme des années-mégastructures et à l’orée des années-postmodernes, les Métabolistes jouent alors volontiers des métaphores organicistes depuis la Cluster City (1961), cette mise en forme du périssable développée, sous...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 237 du 18/11/2014
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X