Logement

La mixité prend place sur l’ancien parking

Mots clés : Béton - Bois - Manifestations culturelles - Politique du logement - Stationnement

A Torcy (Seine-et-Marne), un petit immeuble en structure bois sur socle béton mêle ateliers d’artiste et appartements lumineux en duplex.

Le territoire de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée s’étend sur une vingtaine de kilomètres à l’est de Paris. Formé de quatre secteurs, il présente un urbanisme de densité variable et des typologies de bâti hétérogènes. Torcy, l’une des 27 communes de Marne-la-Vallée, fait partie du secteur de Val-Maubuée (Seine-et-Marne). L’opération de 12 logements sociaux et 10 ateliers d’artiste qu’y a menée l’OPH 77 a vocation à faire le lien entre les lotissements de maisons individuelles situés en contrebas et quelques immeubles de logements sociaux des années 1960 bâtis plus haut.

Le petit immeuble est érigé sur un ancien parking désaffecté dont la superstructure en béton a été supprimée et remplacée par deux niveaux d’ateliers et de logements. Inscrite dans la trame du bâtiment existant, sans déborder l’emprise d’origine, la surélévation est construite en ossature bois avec, en façade, un bardage en mélèze prépatiné. « Ce choix constructif répondait à la fois à des préoccupations environnementales et à la nécessité d’utiliser les fondations existantes sans avoir à les renforcer ni à effectuer des reprises en sous-œuvre », précise l’architecte Brigitte Lagier-Gribé. Ainsi, le poids des deux niveaux de...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5970 du 06/04/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X