Régions Rouen

La Matmut s’offre un bâtiment miroir

La commande passée fin 2011 par la Matmut était simple : un bâtiment de 10 000 m2 de bureaux, situé face au siège du groupe d’assurances mutualiste, rue de Sotteville à Rouen (Seine-Maritime), mais qui n’en serait surtout pas la copie. « L’idée est alors venue d’un bâtiment tout en verre dans lequel se refléterait le bâtiment du siège, raconte Jildaz Ronceray, architecte et chef de projet pour l’agence Artefact. Le fait de préserver un arbre remarquable, un cèdre de l’Himalaya, a inspiré une première courbe au bâtiment, et nous avons continué dans cette veine. » S’est ajoutée au concept la volonté d’atteindre une performance énergétique de niveau passif.

Trois Atex. Le tout a suscité quelques mois d’études et des innovations avec la validation de trois appréciations techniques d’expérimentation (Atex). Le bâtiment, baptisé « La Filature », d’une surface de plancher de 17 700 m2 , compte 3 500 m2 de façade vitrée, dont 1 000 m2 cintrés. Seule la façade nord a eu droit à une paroi opaque (500 m2 ) en béton avec une isolation thermique par l’extérieur (ITE). Les bureaux sont répartis en open space sur 15 plateaux de 700 m2 chacun, le tout agrémenté de 10 salles de réunion. Le bâtiment, large de plus de 60 m, bénéficie d’un apport important de lumière naturelle par huit verrières circulaires. Celles-ci ont collectivement obtenu une Atex pour la mise en œuvre de poutres en verre de 50 mm d’épaisseur.

La deuxième Atex a été sollicitée pour l’installation de garde-corps en verre en façade. « Dans un objectif de fluidité maxi-male du mur-rideau, nous avons aussi privilégié la pose de verres clamés [troisième Atex, NDLR], explique Jildaz Ronceray.

Deux avantages majeurs à cette technique, il n’y a ni ponts thermiques, intéressant pour l’isolation, ni excroissance extérieure, ce qui évite les encrassements à long terme. » Le bâtiment, inauguré fin novembre, accueillera bientôt les équipes d’une toute nouvelle entité née d’une association entre BNP Paribas et la Matmut.

Maîtrise d’ouvrage : Matmut. Maîtrise d’œuvre : Artefact (architecte). AMO PassivHaus : Solares Bauen. BE façades : SECM.

Façadiers : Coveris, AVA. Coût des travaux : 43 millions d’euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X