Immobilier

La lutte contre la précarité énergétique

Mots clés : Démarche environnementale - Efficacité énergétique

Priorité affichée du quinquennat, la lutte contre la précarité énergétique, spécialement l’éradication des passoires thermiques, constitue l’un des piliers du projet de Plan de rénovation énergétique des bâtiments présenté par les ministres de la Transition écologique et solidaire et de la Cohésion des territoires. Anne-Lise Deloron et Marie Gracia du Plan Bâtiment Durable font le point sur les différents dispositifs d’aides et d’accompagnement, notamment ceux portés par l’Anah.

La lutte contre la précarité énergétique est une des priorités de l’action publique réaffirmée par le nouveau gouvernement dans le Plan climat présenté à l’été 2017 et le projet de Plan de rénovation énergétique des bâtiments, soumis à la consultation publique en fin d’année dernière. L’objectif poursuivi est d’éradiquer la moitié des passoires thermiques occupées par les ménages modestes sur le quinquennat, ce qui suppose un rythme de 150 000 rénovations de logement par an. Cet objectif est à la hauteur de l’enjeu : on estime, en effet, qu’en France, un ménage sur cinq est en situation de précarité énergétique ; 7 à 8 millions de passoires thermiques dont 1,5 million détenues par les ménages modestes composent aujourd’hui le paysage résidentiel français. Au-delà de l’impératif écologique que représente l’éradication de ces passoires, il est évidemment un enjeu de justice sociale pour ces ménages afin de leur offrir un logement décent permettant de meilleures conditions de vie et de santé.

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, l’accompagnement et les aides proposées aux ménages en situation de précarité énergétique sont essentiels. À cet égard, l’année 2018 marque une étape importante dans la consolidation des dispositifs : un objectif plus ambitieux pour le programme national « Habiter Mieux » de l’Anah, le déploiement généralisé du chèque énergie sur l’ensemble du territoire et une volonté nouvelle de soutenir les actions portées par la sphère privée.

Le programme « Habiter Mieux » de l’Anah, dispositif central de lutte contre la précarité énergétique

Préfiguré par des travaux du Plan Bâtiment Durable, le programme « Habiter Mieux » de l’Agence nationale de l’habitat, lancé en 2011, avait pour objectif initial d’aider 300 000 ménages, d’ici 2017, à sortir de la précarité énergétique en les accompagnant dans la définition, le financement et la réalisation des travaux de rénovation énergétique de leur logement. Depuis le 1er janvier 2017, une aide spécifique aux copropriétés fragiles est venue compléter le dispositif.

Le programme « Habiter Mieux » est monté en puissance progressivement et a atteint en 2 017 le chiffre record de 52 069 logements aidés au titre du programme ; il démontre ainsi toute sa pertinence et sa bonne appropriation par les acteurs de terrain.

2018 marque une accélération du...

Vous lisez un article de la revue Operations Immobilieres n° 103 du 12/03/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X