Régions Lille

La gare Saint-Sauveur mue

Mots clés : Gares, aéroports

La société publique locale Euralille a été chargée par la métropole européenne de Lille (MEL) de piloter l’urbanisation de l’ancienne gare Saint-Sauveur dans la capitale des Flandres. La concession d’aménagement « in house », attribuée sans mise en concurrence, doit déboucher sur la réalisation de 240 000 m2 de bâtiments, dont environ 2 400 logements. Les principaux équipements seront les voies de circulation, notamment un grand cours central, et un parc de 3,4 ha. La piscine olympique programmée sur le site n’est pas comprise dans la concession.

Du coworking en projet. Le bilan prévisionnel de l’opération, étalée sur quinze ans, frôle les 100 M€ HT. La métropole et la Ville y contribueront à hauteur de 20,7 M€ et 6,9 M€. Ces décisions, prises par la MEL le 15 décembre, marquent le lancement du projet. Les travaux de dépollution et les fouilles archéologiques débuteront rapidement. La transformation d’une ancienne halle ferroviaire en centre de coworking et de démonstration (« le Saint-So Bazaar ») pourrait aussi être engagée en 2018.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X