Enjeux

La gare de Noisy-Champs voit tout en double

Mots clés : Architecte - Politique des transports

Terminus des lignes 15 sud et 16 du Grand Paris Express, l’ouvrage est conçu par Jean-Marie Duthilleul et Arep.

« La gare de Noisy-Champs desservira l’Ecole des ponts et chaussées et l’Ecole d’architecture de Marne-la-Vallée, au cœur de la cité Descartes. Autant dire qu’aucun détail n’échappera au regard critique des étudiants et enseignants », plaisante l’architecte de l’ouvrage, Jean-Marie Duthilleul, associé à Arep (1). Les deux concepteurs ont été désignés au terme d’un concours d’architecture lancé par la Société du Grand Paris (SGP), une procédure réservée aux neuf gares emblématiques du Grand Paris Express (GPE). Terminus de la ligne 15 sud, en provenance de Pont-de-Sèvres (gare également conçue par Jean-Marie Duthilleul), et de la 16 arrivant de Saint-Denis-Pleyel, elle assurera l’interconnexion avec le RER A et, à terme, avec le prolongement à l’est de la ligne 11 du métro. A cheval sur Noisy-le-Grand, en Seine-Saint-Denis, et Champs-sur-Marne, en Seine-et-Marne, la gare devrait accueillir 150 000 voyageurs par jour.

Un choix audacieux. Alors que le cahier des charges de la consultation préconisait d’implanter la gare sous le boulevard du Rû-de-Nesle avec une sortie sur Noisy et une autre sur Champs, les architectes ont pris un autre parti. « Nous avons proposé de positionner la gare au centre du boulevard en revoyant localement le tracé de celui-ci. Un choix audacieux, accepté par la SGP, qui permet de fédérer les deux communes, les deux départements, et de donner une centralité à ce lieu en réunissant quatre quartiers séparés les uns des autres par le RER A dans le sens est-ouest, et par le boulevard dans le sens nord-sud », explique l’architecte.

Les deux lignes du GPE, superposées, croisent les voies à ciel ouvert du RER A. Les quais de la ligne 15 sud (108 mètres de long) se situent à environ 13 mètres de profondeur et ceux de la ligne 16 (54 mètres de long), 7 mètres plus bas. Outre la lumière naturelle descendant au plus profond de l’ouvrage, la végétation omniprésente et l’ouverture sur la ville, la gare de Noisy-Champs se distinguera par sa grande toiture en bois, recouverte de zinc. « Nous avons imaginé un toit étagé afin de faire entrer le soleil l’hiver et de s’en protéger l’été. Il se compose de deux spirales imbriquées qui facilitent l’écoulement de l’eau. L’une part de Noisy, l’autre de Champs, et elles se rejoignent tout en haut en composant une figure remarquable. Elles prennent appui sur des poteaux, qui tels des arbres déploient leurs branches », décrit Jean-Marie-Duthilleul. Les travaux devraient débuter fin 2018 (ceux de l’arrière-gare sont déjà en cours) et s’achever fin 2022 pour la mise en service de la ligne 15 sud.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) L ‘équipe de maîtrise d’œuvre comprend aussi MAP 3 (BET structures), Patrick Rimoux (concepteur lumière), Louis Dandrel (acousticien). Systra assure la maîtrise d’œuvre génie civil.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X