Régions Nouvelle-Aquitaine

La FRTP réclame des investissements

Depuis la fusion de ses antennes régionales, la fédération des travaux publics de Nouvelle-Aquitaine représente 750 entreprises, 16 000 emplois directs et un chiffre d’affaires, en baisse, à 3,6 Mds€. Si les sociétés de la métropole profitent du dynamisme et des projets de Bordeaux, celles du secteur rural souffrent. « On ne peut pas être plus bas, confirme Christian Surget, à la tête de la fédération. Les entrepreneurs ont besoin d’une vision à long terme pour pouvoir réinvestir, embaucher, former… »

Des donneurs d’ordre « frileux ». Selon lui, les investissements des donneurs d’ordre – qu’il juge « frileux » – sont trop faibles, et pourtant nécessaires. Il cite comme priorités les réseaux d’eau potable et les routes sur les réseaux secondaires. Il espère que la fédération élargie parviendra à renforcer la position des entreprises et à « sensibiliser les donneurs d’ordre pour mettre les infrastructures à la disposition des entreprises et du citoyen ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X