Enjeux

La France risque de manquer de fibre

Face à l’envol de la demande, les industriels allongent les délais de livraison… Jusqu’à menacer le déploiement du réseau ?

Ce n’est pas encore un vent de panique, mais on sent poindre l’inquiétude : industriels, collectivités et pouvoirs publics ne cachent plus leur crainte de voir s’installer une pénurie de fibre optique qui ralentirait le déploiement du réseau, alors que le chef de l’Etat prône une accélération des travaux pour couvrir la France en haut débit (8 Mbits) dès 2020, et en très haut débit (30 Mbits) en 2022 (lire ci-dessous). Pour l’instant, les chantiers se poursuivent, mais « certaines entreprises ont fait part de leurs difficultés d’approvisionnement et de l’allongement de leurs délais de commandes », qui tournent désormais autour de douze mois, s’alarme Patrick Chaize, sénateur de l’Ain et président de l’Avicca, qui regroupe les collectivités engagées dans le numérique.

Demande chinoise. En réalité, la France subit depuis la fin 2017 les conséquences d’une surchauffe mondiale du marché de la fibre. Les prévisions pour 2018 sont passées en quelques mois de 430 à 570 millions de km de fibre nécessaires, tandis que la Chine absorbe à elle seule plus de la moitié de la production mondiale. La France, elle, ne représente que 3 % du marché, et utilise en outre une fibre spécifique préconisée par...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5972 du 20/04/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X