Actualité Développement durable

La filière de la fenêtre se bat pour son crédit d’impôt

Dans le projet de budget 2012 débattu actuellement à l’Assemblée nationale, le seul remplacement de fenêtres, de volets isolants ou de portes d’entrée en maison individuelle n’est plus éligible au crédit d’impôt développement durable. Le « pôle fenêtre » de la FFB, l’Union des fabricants de menuiseries extérieures (UFME) et le Syndicat national de l’extrusion plastique déplorent un signal négatif déconsidérant l’efficacité énergétique de ces produits. En 2010, sur les 8,7 millions de fenêtres posées en rénovation, 6 millions l’ont été en maison individuelle.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X