Enjeux Conjoncture

La FFB refuse de s’emballer

Alors que la reprise dans le secteur du bâtiment se confirme de mois en mois (4 % de croissance anticipés pour 2017), que les embauches reprennent (15 900 postes créés au premier semestre) et que les défaillances d’entreprises reculent (- 14,4 % en glissement annuel sur les cinq premiers mois de 2017), la FFB pointe les premiers nuages à l’horizon : l’érosion des ventes de logements neufs (- 9,4 % sur un an), et surtout la chute du taux de réalisation des travaux votés par les collectivités locales.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X