Régions Métropole de Lille

La Fabrique des quartiers au secours de l’habitat dégradé

Logements insalubres, vacants depuis trop longtemps, dégradés… Quand la situation semble désespérée, c’est pour la Fabrique des quartiers. Créée en 2009 par la Métropole européenne de Lille (MEL), actionnaire majoritaire à 73 %, et les villes de Lille, Roubaix et Tourcoing, cette société publique locale d’aménagement (SPLA) est un outil original de réhabilitation et de revitalisation « sur mesure » des quartiers anciens dégradés.

Depuis sa création, la Fabrique des quartiers, qui emploie aujourd’hui 43 personnes, a déjà traité près de 5 500 logements. « Notre objectif est de préserver le patrimoine tout en offrant des logements confortables et performants énergétiquement parlant », résume Vincent Bougamont, son directeur général (DG).

La SPLA s’est d’abord fait la main sur le programme « Lille Quartiers anciens », concession d’aménagement de neuf ans.

Depuis 2010, 850 logements indignes ont ainsi été traités. Après acquisition, 252 ont été réhabilités et 169 démolis. Pour ces derniers, le foncier a été mis à disposition d’opérateurs qui y ont construit 395 logements. Dans certains cas, la SPLA a même élaboré de petits projets de renouvellement urbain. Par exemple, dans la cité Lys, à Fives, 72 maisons de courée de 35 m2 en moyenne ont été transformées en 25 logements neufs...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5969 du 30/03/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X