Régions Marseille

La donnée occupe le haut de la friche

Une ville « intelligente », équipée d’Internet à haut débit, passe par la présence de data centers qui rassemblent les réseaux de fibres optiques. Et à Marseille, ces réseaux ne manquent pas. Treize câbles sous-marins arrivent dans la cité phocéenne assurant la connexion Internet d’une partie de l’Asie, de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Interxion, opérateur de data centers, a saisi cette opportunité en installant un premier site. S’appuyant sur le même architecte, DK Architectes, il est en passe d’en réaliser deux autres sur le port de Marseille pour un budget total de 205 M€. Du côté du grand port maritime de Marseille (GPMM) comme de la Ville, cela permet de rénover des bâtiments de qualité sans dépense publique et de réutiliser des friches industrielles.

« Bâtiment remarquable...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5958 du 12/01/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X