Conception LA ROCHE-SUR-YON (Vendée)

La commune vendéenne remaille son bocage

Mots clés : Démarche environnementale - Education

Le paysage et l’écologie s’harmonisent dans les haies bocagères de la capitale vendéenne.

La maîtrise d’œuvre en régie réinterprète l’héritage patrimonial avec la participation des habitants volontaires, des associations, ainsi que celle des lycéens et des étudiants.

À l’automne prochain, la commune de La Roche-sur-Yon procédera à une phase de mise en œuvre sur le terrain d’un volet de son programme d’actions en faveur de la biodiversité. Il s’agira de remailler le bocage sur près de 600 m de long au sud-est du territoire. Les enjeux sont d’abord écologiques car les haies bocagères constituent un élément fort de la trame verte et bleue (TVB) pour assurer des continuités biologiques : elles jouent un rôle dans la filtration des eaux de pluie, d’autant que le contexte pédologique – sols argileux – est favorable aux ruissellements. Mais ces plantations contribuent également à l’identité du territoire rural de cette région, ce qui donne au projet sa valeur patrimoniale et paysagère. Cette phase opérationnelle s’inscrit dans le cadre du programme « Bocage : de la connaissance à la préservation », lancé en 2016 par la région des Pays de la Loire et visant à soutenir les actions locales pluriannuelles en faveur de la préservation et du confortement des complexes bocagers, particulièrement fragilisés dans certains secteurs comme celui de la Trezanne sur lequel la commune a choisi de travailler. L’aménagement conçu par Raphaël...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 409 du 16/05/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X