Architecture et urbanisme

La capitale du Béarn fait peau neuve en rénovant les halles de la République

Projet phare de la mandature de François Bayrou à Pau (Pyrénées-Atlantiques), la transformation des halles et de la tour, qui forment ensemble le complexe de la République, connaît désormais son concepteur. Désigné à la mi-janvier, parmi 97 candidats en première phase – dont un Japonais – puis six finalistes, l’agence parisienne Ameller, Dubois et Associés a séduit le jury grâce, notamment, à une importante terrasse sur la ville.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Le lauréat - Ameller, Dubois et Associés

Le projet Le nouveau complexe de la République véhicule une image d’homogénéité. Il est paré d’une enveloppe unitaire, en façade comme en toiture pour la halle, qui se retrouve dans la trame horizontale de la partie Ouest de la tour ; sur la partie Est, une vêture verticale sombre donne un aspect sculptural à l’ensemble où un niveau supplémentaire est créé avec l’aménagement d’un belvédère. Le soubassement vitré de la nouvelle halle accueille, dans un même espace, la « halle des étaliers », à l’extrémité Est sur deux niveaux, et le « carreau des producteurs », au centre.

A l’étage, dans le prolongement de la mezzanine de la halle une terrasse partiellement couverte est accessible par un emmarchement qui enserre la tour.

Fiche technique Opération : rénovation d’un ensemble constitué d’un marché couvert et d’une tour, dont la vocation « civique » est maintenue (associations, mission locale, réunions publiques, etc.). Maître d’ouvrage : Ville de Pau. Equipe lauréate : Ameller, Dubois et Associés, architecte mandataire, Grégoire Seidel, chef de projet (Paris) ; Gruet Ingénierie, BET TCE (Serres-Castet). Surface : 14 360 m2 de surface de plancher (SP). Estimatif travaux : 18 M€ HT. Calendrier prévisionnel : lauréat du concours, janvier 2015 ; début des études, février 2015 ; appel d’offres, novembre 2015 ; début des travaux, février 2016 ; livraison, septembre 2018.

ENCADRE

Atelier Seraji Architectes & Associés

Le projet L’architecture proposée – simple, claire et articulée avec la ville – libère le marché en lui laissant la place principale : c’est lui le « ventre de Pau ». Elle lui offre une « peau rugueuse » faite des structures existantes et neuves, de tramages, de hauteurs, d’ouvertures, de matières et de lumière.

A une extrémité, le rez- de-chaussée de la tour est libéré sur ses quatre côtés et les façades sont habillées de grands carrées qui l’élancent. A l’autre extrémité, le carreau est densément aménagé sur deux niveaux.
Au centre du projet, une halle, vaste espace semi-public couvert, réutilise la charpente existante. Elle peut être ouverte ou fermée par des portes en accordéon.

Fiche technique Equipe : Atelier Seraji Architectes & Associés, mandataire, Nasrine Seraji, Séverine Savigny, Joël Onorato, Jorge Torres, architectes (Paris) ; Igrec Ingénierie, Marc Borensztein, Eric Mangin et Corinne Carpentier, économiste et BET structure et fluides (Paris). Surface : 12 705 m2 de surface de plancher (SP). Estimatif travaux : 18,364 M€ HT (19,86 M€ HT avec option restaurant et bar panoramiques).

ENCADRE

LCR Architectes

Le projet L’équipe est convaincue que la réussite du projet doit d’abord être urbaine (d’ailleurs, elle associe son projet à des suggestions de remodelage du réseau viaire encadrant le site, hors concours). Elle propose donc de créer une nouvelle artère en cœur d’îlot : le « cours République », afin d’établir une continuité dans la ville, entre la place et la rue de la République.

Les volumes et surfaces supprimés sont restitués à R + 1 sous forme de « paillotes ».
Dans la halle, la mezzanine existante est étendue sur les trois côtés libres et un lien longitudinal sous forme de passerelle est créé avec la tour. La dernière intervention sur le bâti consiste à vêtir les volumes principaux de « coiffe » unificatrices.
Les modifications structurelles et volumiques se veulent minimales.

Fiche technique Equipe : LCR Architectes, mandataire, Philippe Lapeyre, Xavier Ratynski et Keyvan Esnaashari, architectes (Balma) ; Laporte Konikoff Atelier Architecture, associé, Stéphane Laporte et Denys Konikoff, architectes (Pau) ; Seca Ingénierie, BET TCE (Pau). Surface : 7 181 m2 de surface utile (SU). Estimatif travaux : 18 357 189 € HT.

ENCADRE

Thal.Archi


Le projet « Structurant à l’échelle du quartier et repère dans le paysage urbain », tel est le projet de l’équipe paloise de Thal.Archi. Principale caractéristique : la halle est recomposée, le volume central, entre la tour et l’actuel carreau des producteurs, est remplacé par un espace libre, traversant du nord au sud et protégé par une toiture en lames brisées. La tour devient un signal, un repère. Elle est unifiée par des brise-soleil verticaux qui réduisent son apparence massive.

Fiche technique Equipe : Thal.Archi, architecte mandataire (Pau) ; Athome (Pau), Despré Architectes (Nay), Marie-Claude Roubertou-Travade (Gelos), Lancelot de Madaillan (Pau), Jean-Pierre Bourgerie (Gan) et Jean-Benoît Ferri (Marseillan), architectes associés ; Bert, BET structure (Soues) ; Gleize Énergie Service, BET thermique fluides (Tarbes) ; Cabinet Alain Biasi, OPC et économiste (Pau) ; Bureau 3CSI, CSSI (Pau) ; ACE Consulting, BET acoustique (Pau). Surface : 7 000 m2 Shon (tour du complexe) ; 2 870 m2 Shon (marché couvert dit « halle des étaliers ») ; 2 870 m2 Shon (halle polyvalente dite « carreau des producteurs ») ; 80 m2 Shon (annexe bureau rez-de-chaussée). Estimatif travaux : 18 M€ HT.

ENCADRE

MVRDV


Le projet La rénovation du complexe République, situé en plein cœur de Pau, retentit sur toute l’agglomération. La démarche repose ici entièrement sur la connexion et l’ouverture à la ville : un large drapé recouvre tous les éléments du programme, y compris le volume de la tour. Composé d’une toiture courbe faite de bacs en aluminium posée sur une « structure à double nappe treillis tridimensionnelle », ce drapé est fermé par une façade vitrée et ponctuée d’ouvertures sur toute la périphérie, en continuité naturelle avec l’espace public.

Fiche technique Equipe : MVRDV, architecte et urbaniste mandataire (Rotterdam, Pays-Bas) ; Camborde Architectes, co-architecte (Pau) ; OTCE Aquitaine, bureau d’études (Bègles) ; Arcora, ingénierie de conception-réalisation (Arcueil) ; Helioprojet, bureau d’études (Pau). Surface : 7 000 m2 de surface de plancher – SP (bureaux) ; 2 870 m2 SP (marché couvert) ; 2 950 m2 SP (salle polyvalente). Estimatif travaux : 18 366 560 € HT.

ENCADRE

Atelier d’Architecture Patrick Laforgue


Le projet Oublieuse d’une architecture « spectacle » et concentrée sur le fonctionnement, la proposition est celle d’une halle métallique qui offre lumière et volume intérieur. Sa toiture forme une grande pente qui insuffle dynamisme à la composition. Pour la tour, l’architecture envisagée est simple, claire : un capotage vertical en tôle laquée et de largeur variable sur un rez-de-chaussée entièrement vitré.

Fiche technique Equipe : Atelier d’Architecture Patrick Laforgue, mandataire, Patrick Laforgue, architecte (Biarritz) ; Loup Architecte, Sébastien Loup, architecte d’opération (Pau) ; Gleize Énergie Service, BET fluides, économies d’énergie et énergies renouvelables, bilan carbone, optimisation environnementale (Tarbes) ; Bureau 3CSI, CSSI (Pau) ; Betec, BET structure (Biarritz) ; ACE Consulting, études acoustiques (Pau) ; TPMO, économiste (Idron). Surface : 7 076 m2 habitables (halle) ; 6 987 m2 habitables (tour). Estimatif travaux : 18 485 686 € HT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X