Régions Lot-et-Garonne

La Capeb veut plus d’éco-artisans

Président de la confédération des artisans et des petites entreprises (Capeb) de Lot-et-Garonne et également administrateur national de l’organisation professionnelle, Philippe Bazzoli veut des mesures facilitant la création de groupements d’éco-artisans. « Il s’agit d’éviter qu’ils soient taxés d’entreprises générales. L’enjeu consiste à appliquer la marque éco-artisan au bâti ancien », déclare-t-il. Regrettant le faible nombre des entreprises engagées dans la démarche, soit 35 labellisées et 65 en cours sur les 500 adhérents de la Capeb en Lot-et-Garonne, Philippe Bazzoli veut lancer d’ici à la fin de l’année une campagne d’affichage départemental : « Nous voulons sensibiliser les clients à la marque. Plus ils la réclameront, plus les entreprises auront envie d’y aller », estime-t-il.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X