Régions Nantes

La Beaujoire renaîtra au sein d’un projet urbain inédit

Mots clés : Droit du travail - Education - ERP sans hébergement - Rénovation d'ouvrage - Télécommunications

100 M€

Somme consacrée en 2017 par la région Bretagne à la réhabilitation des lycées.

18 900

Nombre de prises très haut débit déjà installées en Eure-et-Loir, sur les 100 000 visées à fin 2020.

+ 14,4 %

Progression de l’intérim dans le secteur de la construction dans les Pays de la Loire sur un an, à fin juin 2017.

C’est officiel depuis le 19 septembre. Le stade de football de la Beaujoire à Nantes, conçu en 1984 par l’atelier Agopyan, sera rasé pour renaître sur le même site sous la forme d’une nouvelle enceinte de 40 000 places à l’été 2022, soit juste avant les JO 2024. Porté par le groupe d’ingénierie immobilière Réalités, le futur complexe, 100 % privé, repose sur un modèle inédit en France : la création d’un véritable quartier dont les opérations immobilières serviront à financer le stade.

Alors que ce projet de nouvel équipement sportif était en débat depuis dix ans, Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, a su dénouer la situation en donnant son feu vert sous certaines conditions, exigeant en premier lieu que « pas un centime d’argent public » ne soit dépensé. « Nous n’interviendrons ni en financement, ni en garantie d’emprunt. Les contribuables ne comprendraient pas », a insisté l’élue. Au contraire, propriétaire des 23 hectares du site, la Ville cédera son foncier de gré à gré et « au prix des Domaines ».

« Un partenariat...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5942 du 29/09/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X