Transport et infrastructures

La 14 sud se lance dans la course olympique

Les récents arbitrages gouvernementaux n’ont pas modifié le calendrier du prolongement vers le sud de la ligne 14, qui reliera Paris (station Olympiades, dans le XIIIe ) à l’aéroport d’Orly. Elle transportera bien ses premiers voyageurs pour les Jeux olympiques de 2024. Le respect de cette échéance constitue le principal défi pour les équipes de la RATP, maître d’ouvrage des infrastructures et du système de transport, la Société du Grand Paris (SGP) assurant le financement, estimé à 2,9 Mds€.

« Stratégie d’allotissement ». En ce début d’année 2018, la RATP a franchi une étape significative avec l’attribution de tous ses lots de génie civil. Elle a désigné quatre groupements (lire ci-contre) pour creuser 14 km de tunnel et construire cinq des sept gares, celle de Villejuif IGR étant réalisée par la SGP dans le cadre de la ligne 15 sud et celle d’Aéroport d’Orly étant pilotée par Aéroports de Paris (ADP). Le montant total de ces quatre marchés s’élève à 1,14 Md € HT, avec des contrats variant de 155 M€ HT à plus de 400 M€ HT. « Nous avons défini cette stratégie d’allotissement pour mieux nous démarquer des nombreux appels d’offres de la Société du Grand Paris et attirer des groupements un peu différents », souligne Mathieu Leroy, directeur à la RATP du prolongement vers le sud de la ligne 14 mais également de son extension vers le nord, entre Saint-Lazare et Mairie de Saint-Ouen (les travaux, en cours, s’achèveront à l’été 2020).

...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5969 du 30/03/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X