Régions

L’Isle-Adam La Ville à flots pour un port de plaisance –

L’Isle-Adam (Val-d’Oise) va se doter à moyen terme d’un port de plaisance de 120 à 130 anneaux. Situé au nord de la ville, à l’intersection des avenues Paul-Thoureau et du Chemin-Vert, il sera creusé dans une anse naturelle de l’Oise. Les bateaux y accéderont par une écluse (45 m). « L’objectif est de capter les flux des plaisanciers de l’Europe du Nord voguant sur l’Oise et la Seine, et qui se dirigent vers le sud de la France. La demande est forte sur l’Oise malgré l’offre du port de Cergy », explique Philippe Leballeur, adjoint au maire chargé de l’urbanisme.

Nouveau quartier

« Ce sera un nouveau quartier qui répondra à la vocation résidentielle et touristique de l’Isle-Adam », ajoute le maire, Axel Poniatowski. Ce port de plaisance (sur 8 ha) s’accompagne d’un programme immobilier de 330 logements : 43 lots à bâtir, 32 maisons de ville, 205 logements collectifs en accession, 50 logements collectifs sociaux. A quoi il faut ajouter un hôtel de 40 à 50 chambres, 800 m² de commerces et 920 places de parking. « Ces constructions sont autorisées par le Plan de prévention du risque inondation. La cote la plus haute, celle de la crue de 1910, est à 26,6 m. Or la totalité du projet est à 27 et 31 m », précise Philippe Leballeur.
L’ensemble sera conçu selon une démarche environnementale, et les bâtiments afficheront le label BBC Effinergie. Un diagnostic a été confié à l’Office national des forêts pour recenser les éléments de la flore et de la faune sur le site, et prévoir d’éventuelles « mesures compensatoires ».
La commune a confié à Eiffage Aménagement (avec l’architecte AD Architectes) le soin de porter le programme au travers d’un projet urbain partenarial (PUP). Eiffage va racheter les terrains à la Ville (6 ha) et aux particuliers, placer les infrastructures portuaires et construire les logements. De son côté, la commune, grâce à la vente des terrains et à la participation acquittée par Eiffage Aménagement dans le cadre du PUP, se voit compenser le coût des voiries d’accès. La gestion du port sera confiée à Fayolle Plaisance. Les travaux pourraient commencer en 2013, pour une livraison des premières constructions et l’achèvement du port au second semestre 2014. La fin des travaux est prévue pour fin 2016.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X