Architecture et urbanisme Hambourg (allemagne)

L’insubmersible quartier de Hafencity

Le 17 février 1962, 60 digues cédaient sous la violence de la crue de l’Elbe : plus de 300 personnes trouvaient la mort dans les inondations à Hambourg. Aussi, pour le quartier d’Hafencity, à proximité immédiate du centre-ville mais à l’extérieur de la digue qui le protège, l’Etat-Ville a fait un choix radical : construire l’ensemble des 123 hectares terrestres de ce nouveau quartier sur des socles insubmersibles. Tous les bâtiments sont juchés sur des remblais de 7,5 ou 8 m au-dessus du niveau de la mer, réalisés au fur et à mesure. En cas de crue du fleuve, le quartier forme une île face au centre historique. Cette technique permet également d’étaler ce colossal chantier dans le temps sans devoir préalablement le circonscrire derrière des digues : trente-cinq années seront nécessaires pour achever la reconversion de cet ancien site portuaire où environ 9 milliards d’euros auront été investis. Les vues sur l’eau sont ainsi préservées, d’autant que l’espace public est dégagé des voitures, garées dans les remblais étanches. L’invention d’une nouvelle topographie permet également un jeu de relations multiples avec le fleuve soumis deux fois par jour aux marées. Les dix kilomètres de promenades et d’espaces publics construits à quatre ou cinq mètres seulement au-dessus du niveau de la mer offrent un contact privilégié avec l’eau. Les quais bas, flottants, sont dédiés aux animations événementielles tandis que le cœur vert des îlots en hauteur favorise leur résidentialisation.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X