Autres

L’indépendance des architectes

Réaction suite au sujet de l’article de Lionel Dunet sur la remise en cause de l’indépendance des architectes, paru sur lemoniteur-expert.com le 18 novembre.

Que ce soit du côté des finances et de la commande, que du côté des entreprises, ces responsables publics portent en germe psychologique inconscient l’idée « d’avoir les mains libres » ! Qu’ils ne peuvent avoir, puisqu’ils ne savent pas « dessiner » et n’ont pas « la main ». […]

Pourquoi notre profession ne porte-t-elle pas en elle, avec celle des urbanistes, une responsabilité urbaine incontournable et organisée ? C’est par là, semble-t-il, que nous nous devons de porter les idéologies et mécanismes porteurs d’avenir sociétal. L’idée n’est pas récente. L’idée, voire l’utopie (de part l’ampleur de sa mise en œuvre) n’a jamais fait bon ménage avec l’électoralisme. […]

Les architectes et urbanistes, de par leur savoir, leur travail et leur culture ne sont pas assez soutenus sur leur présence dans le cadre de l’aménagement urbain. Les ateliers d’urbanisme ont disparu, et la banlieue se répand au coup par coup, sans réel projet constituant. […]

C’est peut-être pour cela que ce type de contrat (PPP) n’intéresse pas les architectes. Il n’y a pas ou très peu de terrain culturel possible. Cela est dû aux architectes eux-mêmes, pour plusieurs et bien d’autres raisons.

PS : Qu’en est-il de l’impact des récessions bancaires sur les cabinets d’architecte(s) ? Y a-t-il une cellule de crise ?

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X