Régions Grand Ouest

L’Hydro sauve ses têtes

La menace de fermeture totale des sites de Saint-Malo et Nantes de l’Ecole nationale supérieure maritime, surnommée l’Hydro, semble écartée. Selon les projets gouvernementaux, l’école de Saint-Malo pourrait s’installer dans un bâtiment neuf, financé par les collectivités locales, à côté du nouveau lycée professionnel maritime. Quant à l’école de Nantes, elle devrait se rapprocher du campus de l’Ecole centrale. Le Premier ministre devrait prochainement confier une mission à un expert pour définir ces deux projets.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X