Marchés

L’horizon se dégage dans les combles

Trop souvent délaissé, cet espace affiche un fort potentiel de développement.

Les industriels proposent des solutions techniques adaptées aux contraintes réglementaires, aux tendances esthétiques, et aux besoins des poseurs.

Alors que l’efficacité énergétique et la recherche de mètres carrés supplémentaires devraient clairement produire des effets bénéfiques sur les combles, qui plus est avec l’appui des aides comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite), les industriels affichent un enthousiasme modéré. « Si tout un discours ambiant insiste sur la densification des espaces urbains, dont l’aménagement des combles profite forcément, on ne peut pas dire que la croissance soit flagrante dans les faits », note par exemple Didier Cachard, directeur commercial d’Unilin.

De son côté, Michèle Virelizier, responsable du marketing et de la communication d’Ursa France, relève que « les produits pour combles aménagés ne connaissent pas une aussi forte progression que les isolants en vrac pour combles perdus ou l’isolation thermique par l’extérieur (ITE). On peut l’expliquer par la complexité de mise en œuvre, notamment en site occupé, alors que l’isolation d’un comble perdu est aisée ».

Contours flous . Recouvrant finalement un champ assez large (second œuvre, charpente… ), les contours du marché de l’aménagement des combles sont flous. « Personne n’en a une vue exacte, remarque Jean-Pierre Jacquet, directeur du marketing de Velux. C’est un segment porteur, mais il reste à déployer un effort de pédagogie auprès des particuliers. » Le potentiel du marché a de quoi faire rêver. « Entre les besoins des familles recomposées, l’envie de confort supplémentaire, la très forte demande de logements étudiants et, maintenant, la nécessité d’une pièce supplémentaire pour les personnes accueillant leurs parents à domicile, l’aménagement des combles est une tendance lourde », analyse Christian Marquis, PDG du réseau Combles d’en France.

« La croissance des matériaux biosourcés va perdurer, car l’isolation des combles ne se pense plus seulement en valeur R. » Olivier Jadeau, directeur d’exploitation de Cavac Biomatériaux

Aluminium. Si le marché s’est concentré sur la rénovation, ces dernières années, la reprise du secteur du neuf en maison individuelle en accroît...

Vous lisez un article de la revue Negoce n° 427 du 18/01/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X