Enjeux Grands projets

L’heure est aux arbitrages

Après la pause vient le temps des arbitrages pour les grands projets d’infrastructure. Les décisions s’accéléreront ces prochaines semaines. A commencer par le Grand Paris Express, mi-janvier (lire p. 14) , et le très controversé aéroport du Grand Ouest : le gouvernement choisira-t-il, d’ici à fin janvier, de construire Notre-Dame-des-Landes ou de lancer le réaménagement de Nantes-Atlantique ? Côté fluvial, malgré la régionalisation du canal Seine-Nord, le dossier continue à piétiner. Or, le temps presse : si les premiers marchés ne sont pas passés d’ici à fin 2018, l’Europe ne versera pas son enveloppe dédiée au financement du projet… Pour le reste, le ministère des Transports présentera sa stratégie globale en février, suivie de la loi d’orientation sur les mobilités en avril. Celle-ci devrait sceller le sort des autres projets, en proposer une programmation et des financements associés. De quoi assurer une visibilité bienvenue – et attendue du secteur de la construction.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X