Enjeux

« L’Esitc Caen s’adapte aux besoins des entreprises »

Mots clés : Architecture - Conception - Management

L’école d’ingénieurs parie sur les doubles cursus, d’abord orientés vers le management avant de les tourner vers l’architecture.

Jérôme Lebrun, président de l’Ecole supérieure d’ingénieurs des travaux de la construction (Esitc) de Caen.

Quels sont les effets de la reprise sur l’insertion professionnelle de vos jeunes diplômés ?

Elle favorise cette insertion, qui était déjà très forte. Aujourd’hui, 95 % d’entre eux trouvent leur premier emploi dans les deux mois qui séparent la fin de leur stage de la remise de leur diplôme. Parmi eux, près de sept élèves sur dix ont trouvé un poste au cours de leurs stages. La tendance s’amplifie. L’avènement du Grand Paris a, à ce titre, joué un rôle d’accélérateur. Certains étudiants en avant-dernière année à l’école ont même déjà reçu une promesse d’embauche, à plus d’un an de l’obtention de leur diplôme !

Comment répondez-vous aux besoins de recrutement des entreprises ? En septembre 2016, nous avons doublé la surface de l’école.

Nous pouvons ainsi passer progressivement de promotions de 100 à 160 élèves. Nous mettons également de nouveaux dispositifs en place, tels que la formation intégrée en entreprise, qui s’adresse aux élèves de quatrième année (après bac, ou deuxième année après bac + 2). Ce dispositif permet d’utiliser, comme supports...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5941 du 22/09/2017
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X