Management et prévention Matériel

L’entreprise Boucher SA limite les risques de chute de hauteur

Prévenir les risques de chute de hauteur : tel a été l’axe principal du plan d’action déployé par l’entreprise de peinture et revêtements de sols Boucher SA (23 salariés) suite au contrat de progrès passé l’an dernier avec l’OPPBTP. « Nous travaillons essentiellement en rénovation. Repeindre les fenêtres en étage présentait un risque non négligeable pour nos salariés, rappelle Valérie Pateau-Boucher, directrice générale de l’entreprise basée à Limoges. Le conseiller prévention nous a présenté un système antichutes composé d’un harnais, d’une longe et d’un système d’ancrage mobile, que nous avons adopté. » Les salariés munis de leur harnais viennent s’accrocher au mât positionné à l’intérieur de la pièce. Ils peuvent ainsi intervenir en toute sécurité pour repeindre les fermetures extérieures. « Outre le matériel, ce qui était intéressant c’est que le fournisseur s’est déplacé pendant une demi-journée pour former quatre de nos compagnons à l’utilisation de ce système », ajoute la dirigeante. Une fois par an, le fournisseur Syam Distribution contrôle l’état du matériel et assure aussi une piqûre de rappel aux utilisateurs. Pour l’entreprise, un investissement de moins de 3 000 euros hors taxes aura été nécessaire. Grâce au travail d’analyse des accidents effectué dans le cadre du contrat de progrès, l’entreprise a également doté les poseurs de nouveaux équipements de protection individuelle (EPI). « Les petites coupures étaient récurrentes. Nous avons donc opté pour de nouveaux gants protégés par une fine cotte de maille. » Parallèlement au contrat de progrès, l’entreprise a sollicité la médecine du travail pour faire le point sur l’utilisation des produits dangereux et le port des EPI correspondants.

Renouveler le parc d’échafaudage

Prochaine étape pour l’entreprise : reviser
les 1 000 m 2 de son parc d’échafaudage. « Dans le cadre du renouvellement de notre parc, nous allons acheter des plateaux plus légers et plus ergonomiques afin de réduire au maximum les risques liés à la manutention », annonce Valérie Pateau-Boucher. Signe que dans cette entreprise, la prévention ne cesse de progresser.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X