Régions Nanterre

L’écoquartier Hoche misera sur le logement social

Inscrit dans l’opération d’aménagement Seine-Arche, l’écoquartier Hoche Nanterre (Hauts-de-Seine) aura une vocation essentiellement résidentielle. Sur 4 ha, l’aménageur, l’Etablissement public d’aménagement de La Défense Seine-Arche (Epadesa), prévoit de construire 640 logements (48 908 m²) avec une dominante sociale. « C’est un urbanisme du début du XXI e siècle », souligne Philippe Chaix, directeur général de l’Epadesa. La programmation : 325 logements en accession privée, 250 locatifs sociaux (Plus, Plai, PLS), 60 en accession sociale assortis de 1 000 m² de commerces et 600 m² d’équipements (centre social et chapelle) disposés sur une trame orthogonale élaborée par TGT Associés, l’urbaniste en chef. Tous les logements sont labellisés BBC. Le chauffage et l’eau chaude sanitaire seront assurés par une chaufferie biénergies bois et gaz de 5,1 MW. Cette maîtrise de la consommation énergétique s’accompagne d’une gestion économe des eaux pluviales. Conçus par Gautier  Conquet, Arcadis et l’atelier LD, les espaces publics intègrent pistes cyclables, liaisons piétonnes, sans oublier un bassin de rétention paysager qui assure le stockage des eaux.

Une coopérative de construction

Symbolique de la vocation sociale de l’écoquartier, le programme Le Grand Portail (15 logements) est réalisé dans le cadre d’une coopérative de construction. « ll s’agit de diversifier l’offre d’accession à la propriété, et de faire participer les acquéreurs, sociétaires de la coopérative, à la conception de leur logement grâce à des ateliers », explique Patrick Jarry, le maire de Nanterre. Les travaux de ce programme, conçu par Pascal Chombart de Lauwe (Tectone) et Fabien Brissaud (MAO), devraient démarrer au troisième trimestre pour se terminer en fin 2012. « Le prix de vente du mètre carré devrait sortir, suivant les aides dont bénéficient les futurs propriétaires, entre 2 900 et 3 200 euros le mètre carré », indique Bernard Roth, président de Périclès Développement, le promoteur. Le programme a été largement aidé par l’Epadesa, qui garantit l’achat du terrain à 150 euros le mètre carré, et par la commune de Nanterre, qui a pris en charge l’assistance à maîtrise d’ouvrage.
Tous les logements de l’écoquartier, répartis sur huit programmes, seront livrés d’ici à la fin 2013. Actuellement, deux opérations sont en chantier, totalisant 204 logements (promoteurs : Nexity-Apollonia et Philia avec pour architectes : Eric Lapierre et Combarel et Marrec). A l’exception d’ICF La Sablière, les logements sociaux seront réalisés en Vefa par les promoteurs pour le compte de l’OMHLM de Nanterre, France Habitation et Ogif. Quatre autres architectes interviennent sur ces projets : agence Colboc et Franzen, Castro-Denissof-Casi, Hamonic  Masson et SOA.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X