Régions Sainte-Tulle

L’éco-campus enseigne la vertu

L’éco-campus Provence de Sainte-Tulle (Alpes-de-Haute-Provence), qui a ouvert ses portes en septembre dernier, trouve sa place. Porté par Durance Luberon Verdon Agglomération (DLVA) et financé par le programme d’investissements d’avenir qui a pris en charge près d’un tiers des 10 M€ nécessaires à sa création, l’établissement forme en alternance aux économies d’énergie dans le bâtiment et l’industrie, à la production d’énergies décarbonées, ainsi qu’à la vente de biens et services liés à l’énergie. Font partie de l’offre un BTS bâtiment et différents titres professionnels : technicien de maintenance des équipements thermiques, dessinateurs-projeteurs de fibre optique, technicien de réseaux câblés de communication. Par ailleurs, avec l’Institut régional de formation à l’environnement et au développement durable (Irfedd), l’éco-campus formera en trois ans, à partir de 2019, des ingénieurs génie de l’environnement.

Vers une filière rénovation énergétique. A ce jour, l’éco-campus accueille 135 étudiants. Ils seront quelque 350 en 2020. « Nous voulons créer une filière dans la rénovation énergétique du bâtiment, ainsi que nous positionner dans l’accompagnement du déploiement du très haut débit dans la région et les process industriels économes en énergie », explique Yves Crozat, directeur de la formation à la chambre de commerce et d’industrie (CCI) des Alpes-de-Haute-Provence, gestionnaire du site.

L’éco-campus Provence s’inscrit dans une dynamique régionale. Yves Crozat représente ainsi les CCI de Paca au sein de l’opération d’intérêt régional « Energies de demain », notamment pour contribuer au programme Med Green B, qui promeut la rénovation énergétique du bâtiment en climat méditerranéen. A ce titre, la chambre de métiers des Alpes-de-Haute-Provence installera trois plateaux Praxibat opérationnels au cours du premier trimestre 2018 : un sur l’isolation, un autre sur les systèmes de ventilation et le dernier sur les éclairages performants. Le tout est abrité dans une construction à énergie positive (Bepos) de 2 900 m2 . Conçue par R+4 Architectes à Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence) selon la démarche Bâtiment durable méditerranéen, celle-ci se caractérise par sa luminosité naturelle, ses puits canadiens produisant chaleur en hiver et fraîcheur en été et une structure en panneaux préfabriqués avec Biofib’Trio.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X