Régions Clermont-Ferrand

L’éco-campus des Cézeaux en marche

Avec ses 100 000 m2 de bâtiments répartis sur 75 hectares, le campus universitaire des Cézeaux, situé aux portes de Clermont-Ferrand, représente à lui seul la moitié du patrimoine de l’Université Blaise-Pascal (UBP). S’appuyant sur le schéma directeur immobilier et d’aménagement approuvé en 2012 pour un montant d’environ 95 millions d’euros, l’université envisage une réhabilitation complète du campus, mais sans aucune construction neuve. Objectifs : réduire les coûts d’entretien, mutualiser les espaces et améliorer la performance énergétique des nombreux bâtiments qui jalonnent le site. « Un plan d’action est actuellement à l’étude. Il devrait être rendu en février 2015 », soulignent Mathias Bernard, président de l’UBP, et Janick Proux, directeur du patrimoine immobilier. Pour obtenir le label « éco-campus d’avenir », une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage « développement durable » a été confiée au cabinet Inddigo, qui intervient déjà sur le campus de Rangueil à Toulouse.

L’UBP entend par ailleurs positionner le site des Cézeaux comme un chantier expérimental de réhabilitation énergétique du patrimoine universitaire : les compétences disponibles en interne, notamment en matière de génie civil (Polytech, IUT d’Allier…) pourraient être sollicitées.
Le dernier chantier en date mené aux Cézeaux est celui du Laboratoire Magmas & Volcans, actuellement en cours de construction par l’entreprise GCC à la suite d’un partenariat public-privé (PPP) signé en 2013.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X