Technique et chantier

L’architecture particulière d’une nacelle ouvre de nouvelles applications

Mots clés : Architecture - Matériel - Equipement de chantier

Grâce à son bras pendulaire télescopique de 5 m, la Haulotte H28TJ offre du déport à grande hauteur.

L’offre en nacelles automotrices tout-terrain tourne autour de trois modèles : les plateformes à ciseaux, championnes de la charge utile, les nacelles articulées, qui privilégient le déport horizontal, et les nacelles télescopiques pour les grandes hauteurs. Or, à grande hauteur un déport horizontal peut être nécessaire : dans des configurations où un obstacle doit être surplombé, ou bien lorsque la nacelle ne peut pas s’approcher près de la base du bâtiment… D’où le montage d’un bras pendulaire. Ce bras articulé qui relie le panier au mât mesure en général 2 m de long. Sauf sur la H28TJ de Haulotte où il mesure 5 m, en deux sections télescopiques. Une vraie bonne idée, d’après Christophe Rollin, gérant d’Aquitaine Rollin Levage à Tartas, dans les Landes.

Zones de travail particulières

« Nous avons acheté notre première H28TJ il y a un peu plus d’un an et demi en vue des travaux de construction de l’autoroute A65. Elle a été immédiatement très utilisée. Pour la pose des éléments d’habillage et de finition des ponts, elle permet un déport en négatif de 3 m ». Au fil des locations, cette particularité a permis des utilisations dans des milieux très différents, en extérieur pour des travaux de charpente ou dans des endroits confinés en milieux industriels pour des interventions au-dessus de machines imposantes qui ne pouvaient être déplacées. Elle a été utilisée pour des chantiers sur des clochers d’église et sur des silos à maïs. Outre l’accès à des zones de travail particulières, la capacité de charge de 350 kg dans le panier constitue l’autre qualité maîtresse de la H28TJ . « Cette capacité augmente le confort de travail », confirme Christophe Rollin. Le bras téléscopique entraîne-t-il plus de risques de casse ? « Pour l’instant, la machine n’a pas connu de gros dégâts. Bien que le déport soit important, le système de commandes par une manette proportionnelle semble avoir écarté les utilisations trop extrêmes ». Alors quelles sont les limites de la machine ? « Bien que le bras de 5 m soit déjà un progrès, il faudrait que la gamme s’enrichisse d’une nacelle également mobile, mais avec un bras articulé de longueur supérieure, qui s’apparenterait à ce qui se fait sur porteur. Cela permettrait encore plus d’utilisations », conclut Christophe Rollin.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Vous êtes intéressé par le thème Chantiers ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X