Actualité

L’ambassade de France à Tokyo sera réalisée en PPP

La construction de la future ambassade de France à Tokyo est confiée au consortium franco-japonais Mintak (comprenant notamment ADPI, filiale du groupe Aéroports de Paris). Le contrat de construction (un partenariat avec le secteur privé), signé fin 2007, prévoit que l’Etat français loue 1/5e de son terrain (4 500 m2) pendant 53 ans à Mintak, sur lequel ce dernier peut construire un immeuble résidentiel. En contrepartie, le consortium conçoit, construit, aménage et entretient pendant 15 ans la nouvelle ambassade. L’Etat français ne déboursera pas un euro pour l’opération. Le bâtiment, dont la construction doit débuter en juillet, comporte 4 500 m2 de bureaux sur 5 niveaux résistant aux séismes. L’accès à l’atrium central, plaque tournante de l’ambassade, se fait par une longue rampe bordée d’un mur végétal. Livraison : octobre 2009. Architectes : ADPI.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X