Régions

L’agglomération en projets

Mots clés : Collectivités locales - Rénovation d'ouvrage - Rénovation urbaine

«Lille 2004 capitale européenne de la culture» a accéléré la requalification de Lille et la mise en valeur de son patrimoine urbain.

1 – EURASANTE

Sur 150 ha entre le centre hospitalier régional, les quartiers sud de Lille et un vaste territoire agricole, Eurasanté a vocation à booster le développement des activités biologie-santé, mais aussi à enclencher une recomposition urbaine.

2 – RIVES DE LA HAUTE-DEULE

L’aménagement de ces 100 ha de friches et délaissés urbains va commencer. Au centre, l’ancien «château» industriel Leblan-Lafon va devenir un temple des technologies modernes. L’opération qui nécessite la création d’importantes voiries d’accès va s’étaler sur au moins 10 ans. A terme, 1 000 logements y seront créés.

3 – LA HAUTE-BORNE

Collés au campus scientifique de l’université de Lille 1, les 150 ha du parc scientifique de la Haute-Borne vont accueillir deux établissements scientifiques labellisés par le CNRS, mais aussi des entreprises de haute technologie et 500 logements.

4 – L’UNION

Cette zone en déliquescence de 70 ha à cheval sur Roubaix et Tourcoing va entamer sa mutation. Avec l’appui de la Datar, un pôle d’innovation et de transfert de technologie axé sur le textile et l’image va y être créé. Le site qui doit être entièrement réaménagé est essentiellement voué à l’accueil d’entreprises.

5 – LE PORT DE LILLE

La vaste emprise du Port autonome de Lille suscite des appétits de plus en plus affichés de la Ville qui voudrait récupérer une partie des terrains pour y développer de l’habitat.

6 – SAINT-SAUVEUR

Les 20 ha encore occupés par la gare de marchandises vont être libérés. Ce site, très proche d’Euralille 2 et du centre-ville, suscite le plus vif intérêt chez les promoteurs régionaux. Mais le lancement de cette opération (Euralille 3?) ne se fera qu’après l’achèvement d’Euralille 2.

7 – FIVES CAIL BABCOCK

Ces 18 ha vont permettre de densifier le quartier lillois de Fives. Les études sont en cours. Le scénario de programme devrait prévoir quelques activités, un parc public et des logements.

8 – RHODIA

La fermeture de l’usine est annoncée. Le site, en plein coeur d’agglomération, pourrait accueillir une station d’épuration. Mais des logements sont aussi souhaités par les maires de Saint-André et de La Madeleine.

9 – HOTEL DE REGION

OEuvre de 3 agences locales d’architectes (Delemazure, Neveux-Trace), le futur hôtel de région est en travaux sur Euralille 2, en face de Lille-Grand Palais. Le bâtiment de 40 000 m2 va jouxter la future principale entrée de Lille. Il sera achevé en 2006.

10 – JARDIN POLONAIS

Dessiné par l’agence Paysages, le jardin polonais,

dit « jardin tissé» est l’un des 7 jardins des cultures qui seront inaugurés l’été prochain, à l’entrée du parc de la Deûle. Ces jardins illustrent la diversité culturelle qui caractérisent les habitants de la métropole.

11 – CONDITION PUBLIQUE

La transformation de l’ancienne usine de conditionnement de laines et soies, dite «La Condition publique», en «maison folie», sous l’égide de l’architecte Patrick Bouchain est en cours. Les toits terrasses d’origine vont être entièrement restaurés et replantés.

12 – EURALILLE

Turbo de l’essor de la métropole avec ses 2 grandes tours de bureaux signées Portzamparc et Vasconi, Euralille devient aussi un quartier d’habitat, mixant petits collectifs et maisons de ville. L’opération engendre une régénération urbaine progressive des quartiers sud-est de la ville.

Et aussi…

LE TRAM-TRAIN. Les études sont en cours. Les premières réalisations de ce réseau en étoile sur 200 km, dont 35 de voies nouvelles, n’interviendront pas avant 2008. Les premières évaluations font état d’un coût de 670 millions d’euros.

ZONE D’ACTIVITES DE LESQUIN-SAINGHIN-FRETIN. Au sud-est de Lille, le long de l’autoroute A1 dans la continuité du centre régional de transport, la communauté urbaine va lancer l’aménagement de cette zone vouée au développement d’activités logistiques.

HAUTS CHAMPS-LONGCHAMP SUR HEM, ROUBAIX ET LYS-LES-LANNOY. Le dossier de restructuration du quartier est avalisé par l’ANRU (Agence nationale de rénovation urbaine). Il prévoit 125 millions d’euros d’investissement qui vont être engagés pour remodeler le quartier et financer les opérations de démolition-reconstruction. Le principal bailleur social concerné est la CMH (Compagnie métropolitaine de l’habitat).

LA RESTRUCTURATION DU QUARTIER BEAULIEU à Wattrelos devrait s’engager dès l’avalisation par l’ANRU. Nouvelles voiries, nouveaux espaces publics, démolitions- reconstructions vont mobiliser une centaine de millions d’euros d’investissement.

TRACE :

Métro et tramway

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X