Enjeux Formation

L’Afpa expérimente le BIM

Mots clés : Apprentissages - Logiciels - Outils d'aide

De nombreuses entreprises sont conscientes qu’il faut investir dans le building information modeling (BIM). Mais elles restent confrontées à une réelle pénurie de compétences. C’est dans ce contexte que l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) lance une formation expérimentale de coordinateur BIM à Toulouse et à Toulon. Il s’agit d’une session unique, qui pourrait inspirer d’autres organismes de formation. Cette expérience doit permettre à l’agence de tester et d’ajuster la pertinence du référentiel mis en place pour définir les compétences nécessaires à un coordinateur BIM.

Selon l’Afpa, ce coordinateur particulier se partage entre deux activités principales. La première est le développement et le déploiement d’un protocole propre à l’entreprise : définition des objectifs à atteindre avec une démarche BIM, sélection des outils nécessaires, assistance aux utilisateurs internes, analyse de la qualité des documents fournis par l’entreprise et ses sous-traitants, réalisation de la synthèse… La seconde activité, la coordination des projets BIM, consiste à auditer les modèles de maquette numérique fournis à l’aune de la convention BIM, à coordonner les apports au modèle numérique du projet et à participer à la cellule de synthèse avec le BIM manager.

Un recrutement pointu. Pour mener son expérimentation, l’Afpa a recruté 16 candidats (8 en Occitanie, 8 en Paca) et autant d’entreprises sur chaque territoire. Démarré en octobre, le processus s’est prolongé jusqu’à la fin novembre. Pas moins de 50 personnes et près de 40 entreprises ont été présélectionnées. « Idéalement, nous visons des entreprises d’exécution, notamment des entreprises générales du bâtiment mais aussi des spécialistes de 20 à 50 salariés, si possible avec un petit bureau d’études », indique Anne-Françoise Stuyk, responsable de l’expérimentation et ingénieure de formation sectorielle à l’Afpa. Les entreprises bénéficieront de l’accompagnement du service Afpa Transitions, entité de conseil pour la conduite de changement.

Quant aux candidats, leur profil est précis. Il s’agit de demandeurs d’emploi, avec un niveau BTS minimum et une expérience dans le bâtiment (chargé d’affaires, conducteur de travaux, technicien en thermique… ). Enfin, ils doivent être bénéficiaires de l’allocation d’aide au retour à l’emploi. « Les coûts pédagogiques sont entièrement pris en charge par la délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP). Les stagiaires ne percevront cependant aucune rémunération durant les 27 semaines que dure le parcours de formation, de décembre 2017 à juin 2018, précise l’ingénieure. Ce n’est pas une formation en alternance mais une formation avec immersion de 14 semaines en entreprise ».

Immersion en entreprise. Le placement des candidats est réalisé à la manière d’un job dating , en évaluant le maximum de correspondances entre les profils des candidats et des entreprises. Les stagiaires passeront quasiment autant de temps sur le terrain que dans leur centre Afpa. Au fil des semaines, les apprentis coordinateurs BIM rendront des rapports sur la gestion du BIM au sein de l’entreprise. A l’issue de la formation, le stagiaire recevra une attestation de compétences qui donnera lieu rétro activement à l’obtention d’un diplôme si celui-ci est créé dans le futur. Il aura également acquis l’expérience et la culture d’une entreprise qui serait susceptible de l’embaucher pour poursuivre la coordination BIM.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X