Architecture Sous-œuvre

L’abaissement du rez-de-jardin unifie le projet

En sous-œuvre, le niveau du rez-de-jardin a été abaissé de 1,5 m en moyenne. Le maître d’ouvrage souhaitait par ce biais uniformiser le projet tout en augmentant la surface exploitable et, ainsi, aménager de nouveaux espaces collectifs (un amphithéâtre de 200 places, un restaurant… ). Ces opérations de décaissement ont impliqué de conforter parallèlement les fondations par la technique des micropieux (20 cm de diamètre) forés jusqu’à 25 m de profondeur.

Environ 200 de ces composants ont été disposés sur l’ensemble des deux phases. Sur cette structure de micropieux a été coulé un massif en béton armé, sur lequel s’appuient les poteaux des nouvelles ossatures métalliques. Pour assurer l’évacuation des gravats issus de l’excavation et de l’ensemble du chantier (14 500 m3 au total), les entreprises ont eu recours à des tracteurs, plus maniables dans les rues étroites du centre-ville messin.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X