Régions Basse-Normandie

Jour « J » pour le musée d’Utah Beach

Après sept mois de travaux, le musée du Débarquement d’Utah Beach rouvrira ses portes le 6 juin pour le 67 e anniversaire du D-Day. Créé en 1962 et réagencé une première fois en 1994, ce musée, situé sur la plage de la Madeleine (Manche) à l’endroit exact du débarquement américain, voit sa surface passer de 900 à 2 100 m 2 , à laquelle vient s’ajouter un hangar de 1 000 m 2 pour l’exposition d’un bombardier B 26 prêté par le musée de l’Air et de l’espace du Bourget. Une somme de 4,5 millions d’euros HT a été investie dans cette extension, dont la maîtrise d’œuvre a été confiée à l’architecte franco-américain Nicolas Kelemen, qui avait réalisé auparavant le centre d’interprétation d’Omaha Beach. Le financement est porté pour moitié par l’Etat et les collectivités locales, pour un tiers par des mécènes texans, enfin pour un sixième par le maître d’ouvrage, la commune de Sainte-Marie-du-Mont (Manche).

Un tourisme de mémoire

A quelques kilomètres, la municipalité de Sainte-Mère-Eglise (Manche) – où, dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, un parachutiste américain resta accroché au clocher – se mobilise, quant à elle, pour boucler le financement du projet d’extension du musée Airborne et lancer le chantier.
On ne compte pas moins de 26 musées dédiés au débarquement en Basse-Normandie. Le premier fut inauguré en 1954 à Arromanches-les-Bains (Calvados), face au fameux port artificiel né de l’imagination de Winston Churchill. Le plus récent – le Mémorial Pegasus à Ranville (Calvados) – date de 2000. Le Comité du débarquement, association loi 1901 fondée en 1945 par Raymond Triboulet, premier sous-préfet de la France libérée, et présidée actuellement par l’amiral Brac de La Perrière, est à l’origine de l’organisation du tourisme de mémoire en Normandie. Un grand nombre de sites historiques (cimetières notamment) complète l’offre : le plus célèbre est sans nul doute la falaise de la Pointe-du-Hoc, qui vient de subir d’importants travaux de consolidation (4,8 millions d’euros HT), conduits par la société GTS et financés par le Congrès américain.
Avec respectivement 354 000 et 330 000 visiteurs en 2010, le Mémorial de Caen-Normandie, inauguré en 1988 par François Mitterrand, et Arromanches-les-Bains figurent en haut de la liste des musées français les plus fréquentés hors Paris.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X