Autres

Jean-Marc Krener créateur d’Aspirtec

Mots clés : Création d'entreprise - Produits et matériaux - Travail

Il aspire la terre pour préserver les canalisations

Le succès du premier exercice conduit Aspirtec à acquérir aujourd’hui un second camion aspirateur. Une belle récompense pour son créateur, Jean-Marc Krener, 54 ans, qui s’est lancé sur le marché émergent du terrassement par aspiration avec une longueur d’avance en Alsace, en Moselle, voire dans le Bade-Wurtemberg. Son ambition raisonnée repose sur une longue expérience : « Toute ma vie, j’ai vu les dégâts provoqués par la casse des canalisations », souligne cet ancien ouvrier terrassier, qui a gravi progressivement les échelons jusqu’au poste de responsable d’une cellule « assainissement et eau potable » chez Vinci.

Une technique d’outre-Rhin qui rassure

La révélation technique lui vient à Munich, lors de la dernière édition du salon de la construction Bauma. Le créateur d’Aspirtec décide d’acquérir le camion et le matériel d’aspiration fabriqué par MTS, basé à Guermersheim (nord de Karlsruhe) : un investissement de quelque 300 000 euros, facilité par l’aide financière et logistique de l’entrepreneur paysagiste Rémy Gottri, qui rentre dans le capital de la société et met à sa disposition une partie de ses ateliers et bureaux. « Outre les interventions sur les réseaux, nous avons découvert les applications de la technique dans le récurage des fosses difficiles d’accès de l’industrie papetière ou pétrochimique, ainsi que dans le nettoyage de caves affectées par des coulées de boue », témoigne Jean-Marc Krener.

L’autre bonne surprise, activée par le site Internet, est venue de la rive droite du Rhin : « Même s’il s’agit d’une technique encore peu répandue, le fait qu’elle vienne d’Allemagne met le marché en confiance », témoigne le créateur d’Aspirtec qui se dit séduit par l’organisation des chantiers outre-Rhin : « J’arrive en Allemagne sur des sites bien préparés avec les enrobés fraisés et les barrières posées. »

Six mois de formation pour le chauffeur du camion

Sur les cinq à six équipements qu’il compte exploiter en vitesse de croisière, Jean-Marc Krener envisage d’en affecter un à deux à l’Allemagne. Chaque acquisition de matériel génère un chiffre d’affaires de 350 000 euros par an et deux embauches. C’est à chaque fois une nouvelle aventure humaine : il faut six mois pour former le chauffeur du camion à la manipulation des bras télescopiques proches de canalisations fragiles. Dans cette aventure, l’entrepreneur voit surtout le plaisir de la transmission d’un savoir-faire porteur.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

L’ENTREPRISE

Création : juillet 2007.

Activité : terrassement par aspiration.

Siège social : Niederbronn-les-Bains (Bas-Rhin).

Effectif : 4 salariés.

Statut : SARL au capital de 145 000 euros, répartis entre Jean-Marc Krener (35 %), Rémy Gottri (25 %) et d’autres personnes privées.

Chiffre d’affaires 2008 (mars à décembre) : 300 000 euros ; prévisionnel 2009 : 700 000 euros.

Site : www.aspirtec.fr

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X